PASSION LAGUIOLE
Passion Laguiole vous souhaite la bienvenue

LOG ou LAG, that is the question

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LOG ou LAG, that is the question

Message  nico le Mer 6 Mar 2013 - 18:00

Je me pose depuis un certain temps la question de savoir pour quelle(s) raison(s) LEA et FDL font état sur leurs
lames du LOG (Laguiole origine garantie) alors que la coutellerie de Laguiole revendique lui le LAG (appellation? garantie)

Pourquoi cette différence? Mésentente?
Quelle valeur accorder à ces acronymes? Au passage feraient-ils preuve, je me pose naïvement la question, de plus
d'authenticité "laguiolesque" que ceux qui n'en sont pas affublés, ceux donc des divers petits artisans qui survivent plus
ou moins facilement dans l'ombre des "trois gros"?

Faut-il voir dans ces acronymes une attaque envers la production thiernoise de couteaux laguiole, ou bien l'attaque a-t-elle
pour cible les m***** sino-pakistanaises qui polluent nos bureaux de tabacs et supermarchés?
Dans cette seconde hypothèse pourquoi ne pas créer un label "France" qui unirait dans un intérêt commun Thiers et Laguiole?

Bon, prenez vos copies-doubles, vos stylos...vous avez deux heures pour fournir une réponse argumentée!!!

********************************
Les pensées de la classe dominante sont aussi, à toutes les époques, les pensées dominantes (Karl Marx

http://www.monde-diplomatique.fr/2016/03/LORDON/54925
avatar
nico
Politburo

Messages : 6591
Date d'inscription : 17/05/2011
Age : 46
Localisation : Banlieue d'Agen

http://passionlaguiole.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOG ou LAG, that is the question

Message  tontondédé le Mer 6 Mar 2013 - 18:18

Vite fait alors

Plusieurs niveaux de réponse :

- pourquoi deux appellations pour une seule origine : parce que ces appellations sont , je dirais, "privées et n'ont donc aucune valeur officielle puisque non soumises à un contrôle indépendant, par exemple un contrôle de l'état. C'est un peu comme tous les labels que l'on voit fleurir sur les poulets, les oeufs....attribués par des sociétés de service, privées et rémunérées par les entreprises qui demandent à avoir le label. C'est tout bon !!

C'est une copie bidon des anciennes AOC et des actuelles AOP puisque l'appellation ne peut pas être attribuée à un produit industriel non alimentaire

- "dirigé contre qui ? : et bien monseigneur c'est une jacquerie qui a pour ennemis les thiernois avec comme prétexte une différenciation avec les productions asiatiques

- un label France, pourquoi pas ?
Et bien parce qu'il est trop difficile de fédérer les couteliers français qui sont assez "indépendants" . Un grand militaire français a dit en substance qu'il était difficile de gouverner un pays qui avait plus de 300 fromages, c'est un peu pareil.

En plus de la difficulté de fédérer il faudrait définir le label FRANCE :
- vendu en France
- fabriqué en France
- entreprise française
- fournitures française fabriquée en France avec des matériaux de base français......

Ce sera assez compliqué, même pour des énarques !
avatar
tontondédé

Messages : 3256
Date d'inscription : 28/05/2011
Localisation : Mt Valérien

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOG ou LAG, that is the question

Message  nico le Mer 6 Mar 2013 - 18:24

Un énarque est capable de bien des prouesses, sauf celle de reconnaître son impuissance lorsque elle est évidente.

********************************
Les pensées de la classe dominante sont aussi, à toutes les époques, les pensées dominantes (Karl Marx

http://www.monde-diplomatique.fr/2016/03/LORDON/54925
avatar
nico
Politburo

Messages : 6591
Date d'inscription : 17/05/2011
Age : 46
Localisation : Banlieue d'Agen

http://passionlaguiole.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOG ou LAG, that is the question

Message  unclejohn le Mer 6 Mar 2013 - 21:09

AMHA on pourrait penser selon les milieux généralement bien informés que LOG = fabriqué à Laguiole et LAG monté à laguiole avec des fournitures françaises.
Ce qui de toute façon n'a aucune valeur dans les 2 cas
avatar
unclejohn

Messages : 1133
Date d'inscription : 29/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOG ou LAG, that is the question

Message  obiou le Jeu 7 Mar 2013 - 8:21

Ce sera assez compliqué, même pour des énarques !

Surtout pour des énarques !
avatar
obiou

Messages : 528
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 55
Localisation : le dauphiné

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOG ou LAG, that is the question

Message  tontondédé le Jeu 7 Mar 2013 - 9:11

Je vais reprendre mon argumentaire au sujet du Label LOG cher à la FdL et créé il y a plusieurs années par Gérard Boissins (un des fondateur de la FdL).

LOG signifie Laguiole d'origine Garantie : ce marquage est appliqué sur le talon de la lame des couteaux de la FdL . Si on reprend point par point :

- manche du couteau : le bois, la corne, l'aluminium...ne viennent ni de Laguiole, ni du département
- le laiton des platines non plus.
- l'acier cher à la FdL, le T12, vient des Aciéries de Bonpertuis situées à Domène en Isère

Vous me direz, nous ne sommes pas au XIXeme siècle et on ne peut plus s'approvisionner en matière première sur place; alors parlons de la fabrication . A priori pour un Laguiole d'origine, celle-ci doit être réalisée dans le village. Et bien ce n'est pas une règle absolue puisque la Coutellerie Nontronnaise, en Dordogne, fabrique du Laguiole pour la maison mère (ce n'est pas une affirmation infondée, je l'ai vu et photographié)

Pour noircir le tableau on peut aussi ajouter que les 3 ou 4 couteliers qui ont lancé l'entreprise avait été formés....à Laguiole ??...NON, à Thiers ??...NON, à Nogent ?? OUI.

Je pense que l'union sacrée n'est pas encore faite quand l'un des principaux participants et initiateurs bafoue de cette façon les éventuelles règles. Le terme "Origine Garantie" au niveau régional à notre époque d'oncle-samisation , pardon de mondialisation, n'est pas viable.
avatar
tontondédé

Messages : 3256
Date d'inscription : 28/05/2011
Localisation : Mt Valérien

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOG ou LAG, that is the question

Message  nico le Jeu 7 Mar 2013 - 10:18

Ce que tu dis est juste, mais il faut voir aussi que de tels acronymes et le discours commercial qui les accompagne
s'adressent aux amateurs non informés. Ceux-là même pour qui le fait que le couteau soit fabriqué à Laguiole est le seul
point qui compte pour en faire un "véritable laguiole", bien sûr classiquement pourvu de son abeille et de sa croix.

Dans un registre un peu différent, la parution du livre de Ch. Lemasson a obligé, à la lumière des découvertes effectuées
dans un réel esprit de recherche historique, certains sites à ré-écrire tout ou partie de leur page historique.
Par exemple la coutellerie de Laguiole a introduit l'existence du Laguiole droit, absent jusqu'alors au profit de la jolie légende
du couteau crée dans sa forme actuelle en 1829 par un gamin de 16 ans etc (vous connaissez...) mais continue situer la croix
fin XIXème en dépit de ce qu'écrit Lemasson, qui lui la situe vers 1960.
En outre une opposition est faite clairement entre l'artisanat de Laguiole contre la production industrielle de Thiers, cette opposition
étant partie intégrante d'un discours bien rodé autour du vrai laguiole "fait à Laguiole, à la main, à l'ancienne, de A à Z par le même
coutelier" etc etc...
Ainsi, un laguiole de cette coutellerie serait plus Laguiole, plus vrai, que par exemple un couteau fait à Thiers par RB, Renaud Aubry, ou même
FP pour prendre une comparaison plus valable en terme d'échelle et de positionnement, mais aussi de méthode de travail.

C'est amusant de voir que le tournant de la mécanisation partielle qui fut fatal à Laguiole faute de s'être adapté est de nos jours
revendiqué comme un gage d'authenticité. Alors qu'au final, de nos jours, ces deux bassins couteliers travaillent de la même façon
en assemblant des fournitures de façon manuelle.

Vous allez me dire "et la division des tâches?" et je vous en remercie. Je serai curieux de savoir si partout à Laguiole chaque ouvrier
fabrique vraiment de A à Z, et si ce choix d'organisation du travail peut en soi être critiqué quand un bassin coutelier tel Thiers peut
revendiquer 600 ans de production ininterrompue là ou Laguiole s'est vite effondré vers 1930.
Si encore il était possible, couteau en main, d'observer une différence qualitative du produit fini à même de trancher le pour et le contre
de telle méthode. Nous savons tous qu'il n'en est rien et que ces deux bassins produisent de bons couteaux bien assemblés et finis, sans
qu'aucune supériorité ne puisse être clairement établie et ce à quelque niveau de gamme que ce soit.
Qui peut sérieusement prétendre à Laguiole pouvoir faire vraiment mieux que FP à Thiers par exemple?

A chacun ses outils de communication et, sans remettre aucunement en question la qualité historique du travail de Ch. Lemasson,
il me semble difficile de ne pas voir dans cet ouvrage une manière de rétablissement de la vérité, attendu que bien avant la parution
de ce livre le bassin thiernois en savait déjà la teneur. Et pour cause, puisque c'est eux qui ont dès 1900 fabriqué une grande partie
des couteaux laguiole vendus à Laguiole "à la marque du client". Cette vérité étant rétablie de façon incontestable comment se singulariser
et sur quels critères peut-on revendiquer à Laguiole une plus-value qualitative de la production locale?

C'est là que nous revenons à l'opposition caricaturale entre production artisanale et industrielle (avec en creux l'idée de "industriel= inférieur")
mais aussi aux légendes (la croix, l'abeille offerte à Laguiole par Napoléon, alors mort) et enfin à la communication autour des acronymes
évoqués ci-dessus qui, Tonton l'a bien dit, n'ont aucune valeur légale.

Pour conclure, quand je vois une telle médiocrité dans les choix de communication commerciale, je me dis que les produits asiatiques
vont déferler encore longtemps sans réelle opposition faute de parvenir à défendre les intérêts communs aux deux bassins, auxquels le
couteau laguiole appartient tout autant. Le projet d'IGP, s'il aboutit à quelque chose de censé, pourrait être la porte de sortie...

********************************
Les pensées de la classe dominante sont aussi, à toutes les époques, les pensées dominantes (Karl Marx

http://www.monde-diplomatique.fr/2016/03/LORDON/54925
avatar
nico
Politburo

Messages : 6591
Date d'inscription : 17/05/2011
Age : 46
Localisation : Banlieue d'Agen

http://passionlaguiole.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOG ou LAG, that is the question

Message  tontondédé le Jeu 7 Mar 2013 - 11:35

Deux petites choses avec lesquelles je ne suis pas d'accord :

de tels acronymes et le discours commercial qui les accompagne s'adressent aux amateurs non informés

- l'emploi du terme "acronyme" pour LOG et LAG : quand on parle de LOG, on prononce L. O. G. de la même façon que l'on prononce A.O.C. et non pas en phonétique "aoque". Je pense que LOG et LAG ne sont pas des acronymes (laser est un acronyme, RATP n'est pas un acronyme)
Mais cela a peu d'importance.

- le label LOG serait donc un label "pour les nuls" et ne serait pas destiné aux initiés. Si véritablement les couteliers dits responsables en sont là commercialement parlant, la messe est dite : entrez , entrez petits Laguiole "bridés" !
Je pense sincèrement qu'ils sont plus sérieux que çà : regarde un peu la confrérie de tié pour le modèle "Thiers", cela fait relativement professionnel.

avatar
tontondédé

Messages : 3256
Date d'inscription : 28/05/2011
Localisation : Mt Valérien

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOG ou LAG, that is the question

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum